Étang de Thau : huîtres, moules… l’ensemble des coquillages interdits à la vente pendant 28 jours

La présence de Norovirus, responsable de l’épidémie de gastro-entérite, a été détectée dans les analyses réalisées sur l’Etang de Thau. Les coquillages récoltés ou pêchés après le 15 décembre doivent être interrompus ou rappelés. Coup dur pour la profession en ce temps des fêtes.

« Nous sommes dans l’obligation d’annuler les commandes de coquillages que nous avons livrées ce samedi 31 décembre. En effet, précise un communiqué officiel de la CRCM. (Semences conchylicoles méditerranéennes, NDLR) vient d’être publié ce jeudi 29 décembre 2022 à 20h35 interdisant la vente de coquillages du bassin de Thau suite à l’analyse du Norovirus. Nous sommes sincèrement désolés et vous souhaitons néanmoins une bonne fin d’année. Pour nous et tous les producteurs de Thau, ça s’est très mal terminé.”

Lire Aussi :  Coupe du monde 2022 - La France ou l'Angleterre en demie ? Les pronostics de la rédaction

Annulation de contrats, commandes et ventes directes

Sur les réseaux sociaux, depuis jeudi soir de cette semaine, les messages fleurissent sur tous les comptes des producteurs de l’Etang de Thau, comme Coqui’Thau. Représentants du marché et commandes de produits de la mer annulées, à une période particulièrement importante de l’année pour ces professionnels, la nouvelle de la présence de Norovirus dans les analyses est tombée comme une pluie de clôture.

Le CRCM a donc informé ses membres que “toutes les analyses de coquillages des fabricants étaient positives au Norovirus. Il en est de même pour toutes les analyses de coquillages aux points de surveillance REMl. (Réseau national de surveillance microbienne côtière, NDLR), sauf Marseillan Plage”.

Un arrêté provincial qui précise les contours de l’interdiction

L’arrêté provincial, publié ce vendredi 30 décembre, précise ainsi « Sont interdites les activités professionnelles suivantes : ramassage, ramassage, transport de coquillages de taille marchande, transport et commercialisation de tous coquillages filtreurs de la zone 34.39 subdivision conchylicole Etang de Thau, étang de Thau et zone d’eaux vives ». En conséquence, la commercialisation des coquillages filtres de l’Etang de Thau est momentanément suspendue 28 jours du 22 décembre, date correspondant à « date de récolte des coquillages sur le site de la première « intoxication alimentaire collective » (AIT) documentée, selon la CRCM.

Lire Aussi :  ces personnalités promues à la Légion d'honneur

Abri coquillages avant le 15 décembre s’en fiche

De plus, complétant la province de l’Hérault, « Les coquillages filtreurs, quelle que soit leur espèce, qui ont été récoltés ou pêchés dans les zones précitées ou immergés dans les eaux des zones mentionnées, au 15 décembre 2022 sont considérés comme dangereux (…) il est de la responsabilité de tous les opérateurs ayant commercialisé ces espèces de coquillages de prendre immédiatement leurs responsabilités pour les retirer du marché, voire les rappeler, et en avertir en même temps la Direction Générale de la Protection des Populations du Ministère de l’Hérault. être détruit.”. Toutefois, le décret souligne que « cette réglementation ne s’applique pas aux expéditions de coquillages mises en abris avant le 15 décembre 2022 ».

Lire Aussi :  EN DIRECT - Adrien Quatennens sort de son silence et dénonce un "lynchage médiatique inédit"

Encore une fois, le norovirus “l’agent infectieux le plus fréquent qui provoque des épidémies de gastro-entérite”selon l’Administration nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Vérifier Aussi
Close
Back to top button