Get Adobe Flash player

De la carcasse à la mise à l'eau...

carcasse

Les grands explorateurs du passé, ont dû leur réussite à des embarcations bien pensées et surtout bien construites. Une fête des bateaux fleuris réussie, nécessite une rigueur équivalente ; tant pour la « carcasse » que pour les éléments de décoration qui viennent les agrémenter.

Fabrication de la carcasse :

C’est l’ossature sur laquelle les roses sont fixées. Sa fabrication est fondamentale et très délicate, puisque toute la réussite du bateau dépend de sa qualité. Pour qu'elle voit le jour, il faut au préalable en dessiner les contours. Elle est ensuite fabriquée à l’aide de supports métalliques recouverts d’un grillage permettant d’accrocher les roses ou le polystyrène sur lequel ces dernières sont alors fixées.

fabricationrose

Confection des roses :

Les roses sont façonnées à l’aide d’un papier crépon plissé sur du fil de fer pour former une fleur.

Toutes les générations participent à cette confection. Nos aînés ont à cœur de participer et surtout de transmettre leur savoir faire aux plus jeunes qui souhaitent perpétuer la tradition.

Sachant qu’un bateau exige, en moyenne 14.000 roses c’est donc environ 100.000 qui sont à réaliser entre le mois de janvier et le mois de juillet.

Pendant cette période d’activité intense, vous n’aurez aucune difficulté à trouver une Saint Maxiraise ou un Saint Maxirais prêt à vous faire admirer la qualité de son travail dont il a tout lieu d’être fier.

pose2

La pose des roses :

Une à une, les roses sont fixées ou collées sur l’ossature de la carcasse. 

C’est l'un des meilleurs moments de la réalisation, puisqu’il permet aux groupes concernés, de se retrouver pour un moment d’échange et de convivialité. L’apéro, les barbecues et petits gâteaux n’ont qu’à bien se tenir !!!

transport
 
Le transport des bateaux et la mise à l'eau :

Le dimanche matin les bateaux sont transportés jusqu'au bord de la Sèvre Niortaise. C’est un moment délicat dans la mesure où il faut souvent que ces « chefs d’œuvre » soient bâchés pour les protéger.

Il y a parfois quelques frayeurs au moment de la mise en place qui est une opération très délicate au cours de laquelle le sujet est soumis à rude épreuve et peut à tout moment être endommagé.

misealeau

Une fois installé sur les barques, avec lesquelles, ils vont défiler ; les groupes s'affairent à mettre la dernière main à la décoration, avec un même objectif : rendre les sujets, les plus beaux possible, pour ravir, au maximum, notre nombreux public.

A l'issue de cette dernière étape, les barques sont mises à l'eau, avec leur précieux chargement, en attendant le top départ du défilé, aux environs de 17 heures.